En appartement

Faire du compost en appartement ? C’est possible !

Vous habitez dans une résidence qui possède des espaces verts : pourquoi ne pas proposer à vos voisins de composter ensemble, au pied de votre immeuble ?

Une initiative qui allie les avantages du compostage à ceux de la convivialité.

Au quotidien :
Les familles participantes déposent leurs bio-déchets dans le composteur en fonctionnement. C’est l’occasion de rencontrer les voisins et de prendre le temps de mieux les connaître.

La personne référente vérifie l’évolution du compost et le brasse régulièrement avec un aérateur fourni par le SMTD. Pourquoi pas vous ?

Et ensuite ?

Quand le compost est mûr, on le partage entre tous ceux qui l’ont alimenté. Les participants sont fiers de leur œuvre collective et les plantes de balcon ou d’intérieur frétillent de joie à l’idée de recevoir cet engrais fait en commun !

Un nouveau cycle de compost peut alors être relancé ! 

  • Vous habitez dans un appartement sans accès extérieur ?
  •  Vous avez un balcon ?
  • Vous n’avez pas de jardin mais seulement une petite cour derrière la maison ?

LE LOMBRICOMPOSTAGE EST POUR VOUS !

Une technique simplissime qui vous permettra de valoriser vos bio-déchets et d’obtenir un amendement de grande qualité pour vos potées.

Comment ça marche ?

Tout d'abord, installez le lombricomposteur dans un lieu tempéré et à l’abri de la pluie.

Puis, vous déposez vos bio-déchets de cuisine dans le bac supérieur. Les déchets se dégradent sous l’action des vers. Vous n’avez presque rien à faire : les vers font tout le travail !

En 4 mois, le bac inférieur se remplit d’un compost fin et très nutritif prêt à l’emploi.

Les bons gestes :

1/ Surveillez la température !

  • de 15° à 25°C : les vers sont en pleine forme
  • à moins de 10°C : ils se mettent au repos
  • à moins de 5°C : ils entrent en hibernation
  • à moins de 0°C : ils meurent de froid
  • entre 25° et 30°C : ils meurent de déshydratation
  • au-delà de 30°C : ils fondent !!!!!!!!!! Aïe !

2/ Placez le composteur à l’ombre
Les vers ont horreur de la lumière…Heureusement, ils sont bien enfermés dans leur bac et ne risquent pas d’aller se promener dehors.


3/ Testez régulièrement le taux d’humidité

  • Le milieu est trop humide ? Ajoutez du papier journal ou du carton en petits morceaux
  • Le milieu est trop sec ? Ajoutez du papier mouillé ou utilisez un brumisateur pour humidifier le plateau (attention ! pas trop d’eau… les vers ne savent pas nager !).

4/ Et enfin, nourrissez-les !
Les lombrics sont voraces ! Ils peuvent engloutir entre 1/2 à 1 fois leur poids par jour ! Pour 100 g de vers, comptez 50 g de déchets de cuisine.

Ils aiment les épluchures et les restes de légumes et de fruits, les coquilles d'œufs en miettes, le riz et les pâtes, le thé, les sacs en papier, les journaux, le papier absorbant ou le carton découpés en petits morceaux. Ils adorent le marc de café et les bananes. Ils boudent les poireaux.

 

 

Ne leur donnez pas :
- des pelures d’agrumes en grande quantité,
- des produits laitiers, de la viande ou du poisson,
- des restes en sauce ou en vinaigrette,
- de l’ail, de l’oignon,
- du beurre, de la graisse,
- des excréments de chat ou de chien, des fleurs…

Comment utiliser votre lombri-compost ?

Une règle d’or : le lombri-compost et le lombri-thé, qui sont très riches en éléments nutritifs, ne doivent jamais être utilisés purs.

Le lombri-compost est un excellent amendement :
ajoutez-le dans les plantes en pots ou dans le terreau des semis à hauteur de 5 à 25% de la quantité totale.

Le lombri-thé équivaut à un engrais : diluez-le à raison d’1 litre de thé pour 10 litres d’eau pour nourrir vos plantes.