Astuces compost

Faire un compost, c’est bien. Le réussir, c’est mieux !

Un peu de soin et quelques gestes réguliers vous permettront d’obtenir un compost parfait… ou presque. 

Votre compost aime la variété :

Nourrissez-le avec des déchets de nature différente ( secs et humides).

À chaque apport, aérez votre compost en le mélangeant avec un outil toujours à portée de main : vous favoriserez la circulation de l’oxygène indispensable à la dégradation des déchets en compost.

Quand vous ajoutez des déchets secs au compost :
• prenez la peine de les broyer ou de les découper
• humidifiez-les, soit en les trempant quelques minutes dans une bassine d’eau ou en ajoutant 2 arrosoirs d’eau dessus.

Surveillez régulièrement son aspect et son humidité (ni trop sec, ni trop humide).

Pour tester l'humidité : serrez une poignée de votre compost avec un gant ou une poche plastique.

  • Quelques gouttes s’échappent ? C’est bien.
  • Beaucoup d’eau coule ? Le compost est trop humide
  • Le compost “craque” sous vos doigts ? Il est trop sec.

Au secours !


Malgré tous vos efforts, votre compost est trop humide, trop sec, dégage de mauvaises odeurs, attire les rongeurs... Pas de panique ! À chaque problème, sa solution !

Votre compost dégage de mauvaises odeurs : il est trop humide.


Pourquoi ? Il y a trop de déchets verts ou les déchets sont trop compacts et le compost ne “respire” pas suffisamment.

Que faire ? Ajoutez des déchets secs et absorbants (feuilles sèches, petits branchages…à défaut du carton) puis mélangez.

Les odeurs persistent ? Prenez les grands moyens : sortez le compost sur une bâche, remuez et ajoutez des déchets bruns broyés.

Vous avez du mal à mélanger votre compost :


Pourquoi ? Les déchets de jardin sont trop gros ou vous ne remuez pas assez régulièrement.

Que faire ? Coupez au sécateur ou broyez les déchets de jardin avant de les mettre au composteur. Puis remuez les déchets que vous apportez avec la couche supérieure du compost.

Trop de moucherons dans le composteur, dans le bio-seau ou autour de votre tas !

Pourquoi ?Il y a trop de fruits et de matières sucrées dans votre compost.

Que faire ? Mélangez plus souvent votre compost ou votre bio-seau.

Si les moucherons vous indisposent : mettez du broyat, de la sciure, du carton découpé sur le compost. Ça devrait suffire pour les éloigner.

Quelques rongeurs viennent rôder autour du compost !

Pourquoi ? Votre compost est trop “pailleux”, trop sec.

Que faire ? Ajoutez plus de déchets verts du jardin et de déchets de cuisine.

Beaucoup de fourmis ont élu domicile dans votre compost.

Pourquoi ? C’est un signe de compost trop sec. À leur décharge, ces insectes sont quand même de bons décomposeurs !

Que faire ? Ajoutez un arrosoir d’eau ou humidifiez les déchets secs avant de les ajouter au compost.

Vitaminez votre compost !
Après un hiver trop rude ou après avoir surmonté un problème, votre compost a du vague à l’âme. Redonnez-lui la pêche avec un activateur naturel à base de feuilles entières d’orties, de pissenlits
ou de consoudes… ou avec du purin d’orties. 

Recette du purin d'orties :
Il vous faut :
• 1,5 kg de feuilles d’orties (des pousses jeunes et non montées en graines)
• 10 litres d’eau (de pluie de préférence)

- Faites macérer les feuilles dans l’eau et remuez chaque jour cette préparation.
- Filtrez-la dès qu'il n'y a plus de mousse (au bout d’une quinzaine de jours généralement).
- Incorporez ce purin à votre compost sans le diluer. Il s’en trouvera tout ragaillardi !