Coopération Mexicaine

Le SMTD - Coopération Mexicaine

Dans le cadre de la coopération décentralisée existante entre le SMTD du bassin Béarn Est et l’association AMSURNAY (Association des municipalités du sud de Nayarit) et conformément à l’accord de coopération signé en 2010, une mission technique du SMTD a été organisée du mois de Février 2012 au mois d’Août 2012. Au cours de celle-ci un assistant technique a été mis à disposition des autorités de l’AMSURNAY durant la majeure partie des 3 mois passés au Mexique. Ainsi, le séjour s’est déroulé majoritairement dans la ville d’Ixtlán del Rio mais quelques jours ont été réservés sur Mexico, en début et fin de mission, pour évaluer le déroulement de l’assistance technique avec l’ambassade, partenaire de cette coopération.
  

  Avec cette mission, la coopération est rentrée dans sa phase active. Des actions concrètes ont été menées notamment grâce à l’appui de la Sedesol. Ainsi le diagnostique de l’ISDND en cours d’exploitation a ainsi été mené et a conduit à prévenir les autorités locales sur l’importance de traiter ce sujet en priorité. Les équipes techniques bénéficient dorénavant d’un guide de dimensionnement d’un centre de compostage qu’elles pourront mettre à profit dès lors que leur volonté et leur organisation le permettront. Cette période a également aidé à rappeler les exigences institutionnelles, part l’existence d’une entité décentralisée, et normatives de part la gestion d’une ISDND. Des présentations sur la gestion municipale des OM ont eu lieu au sein d’écoles. Enfin des employés municipaux ont assistés à des formations également sur la gestion municipale des OM mais encore sur les moyens de sensibilisation de la population.
L'assistance technique apportée devra tenir compte des recommandations formulées à la suite de cette mission, à savoir définir très précisément le cadre dans lequel l'assistance technique sera réalisée, comme le présentent les points suivants :

  • Etat du service à renforcer
  • Données précises et vérifiables
  • Objectifs souhaités et agenda de travail
  • Connaître les interlocuteurs
  •  Contraintes éventuelles
  •   Budgets disponibles

 
Ces informations seront obtenues grâce à une communication étroite avec les responsables techniques de l'association.
 
Les axes de travail abordés lors de la mission sont développés ci-dessous :
 

1. Evaluation technique de l’ISDND

L’association AMSURNAY dispose depuis 2009 d’une ISDND (Installation de Stockage de  Déchets Non Dangereux) partiellement aux normes et de personnel de terrain qualifié. Les opérations quotidiennes d’enfouissement sont apparues elles aussi partiellement conformes aux exigences normatives Mexicaines, lors de la mission de l’assistant technique, puisque les opérations de compactage n’ont pas été menées tout au long de sa présence, en raison de la panne du compacteur. En outre, la capacité restante du casier actuel ne permet l’enfouissement des OM (ordures Ménagères) de l’association que pour 1 année supplémentaire.
Les actions prioritaires consistent notamment à réparer le compacteur, agrandir le casier conformément aux plans du consultant qui a mené l’étude et s’assurer de l’embauche de personnel compétent. En effet, le changement de direction, doit être conduit avec pour objectif le respect des normes en vigueurs, l’anticipation des travaux à mener ainsi qu’une gestion opérationnelle conforme aux exigences règlementaires.
La dernière recommandation concerne l’existence de l’entité décentralisée MIR (Gestion globale des déchets), normalement chargée d’assurer le fonctionnement indépendant de l’ISDND "El Tempizque". Celle-là n’existe que théoriquement puisque dans la pratique aucun conseil, conforme aux termes de l’accord inter-municipal qui régit l’association des 3 municipios, ne se réunit. Ainsi la formalisation de cette entité permettrait de faciliter les questions de financement des opérations/maintenance/dépréciation.  
 
 2. Préparation d’une caractérisation des OM de la ville d’Ixtlán del Rio


Il avait été convenu avec la Sedesol (Secrétariat des affaires sociales) de mener une étude de caractérisation puisqu’il n’existe pas d’informations actualisées sur la nature des OM produites sur ces municipalités. Pour cela des employés municipaux, chargés des actions sociales ainsi que du département d’écologie et de développement urbain, ont suivi une formation concernant la méthodologie d’une caractérisation (Selon les normes Mexicaines). Cette étude n’a pas été menée à son terme sur le terrain en raison d’un manque de coordination entre les différents acteurs engagés dans cette opération. Ensuite l’absence du responsable et la proximité d’échéances électorales (1er juillet 2012), ont conduit à suspendre l’étude.
 
 3. Formation de personnel de la ville à la communication sur la thématique du traitement des OM


Les employés de la municipalité ont assisté à une formation relative à l’importance de mobiliser la population sur la thématique du tri. Les questions relatives à la sensibilisation de la population ainsi que l’intérêt du recyclage y ont été abordées.
 
4. Mise à disposition d’un manuel de dimensionnement de compostage/lombric-compostage


Les équipes techniques de l’association AMSURNAY pourront conduire leur propre projet de centre de compostage à l’aide de ce manuel. Ce dernier indique les détails de calculs qui permettront aux équipes municipales d’adapter le centre aux besoins et objectifs recherchés. Les mécanismes d’élaboration du compost et les points opérationnels à respecter, sont également précisés, pour assurer une qualité de compost optimale.
    Le recours au lombric-compostage est proposé comme technique complémentaire au compostage étant donné que le compost produit se révèle être de très grande qualité, mais également que cette technique est connue des services techniques municipaux.
    L’évaluation financière (Coût de l’investissement + opérationnel + retour sur investissement) sera à compléter lorsque des orientations sur la mise en place de centre auront été prises.
 
    D’autre part un dépliant a été conçu pour une élaboration domestique de compost. Il faudrait cependant proposer aux habitants des animations pratiques lors desquelles seraient rappelées les notions essentielles d'une élaboration de compost réussie.

Voici ci-dessous les recommandations, par ordre de priorité, des actions à entreprendre, pour maintenir le niveau de traitement des OM actuel.
 
A court terme, Les membres de l’association AMSURNAY doivent décider de l’avenir à donner au traitement des OM des 3 communes et assurer les moyens financiers de leur ambition. La réparation du compacteur et l’agrandissement du casier seront les sujets prioritaires. La Sedesol s'est engagée  à financer la géo-membrane dans le cadre de l'agrandissement du casier. Le reste des travaux étant à la charge des municipalités.
 
A moyen terme, il faudra en premier lieu que les 3 municipalités décident du mode de fonctionnement qu’elles souhaitent accorder à l’entité décentralisée dans le but d’assurer la continuité des opérations de traitement lors du renouvellement des équipes municipales. Il s’agit également de respecter l’accord inter-municipal pour lequel elles se sont engagées. La mise en conformité aux normes environnementales qui régissent la conduite des opérations sur le centre "El Tempizque" devra être au cœur de l’action du MIR. Les projets de tri et compostage pourront être initiés de façon à donner un cadre à suivre au cours des années à venir.
 
A long terme maintenir un contact suffisant entre le SMTD et l’association AMSURNAY qui permettra de suivre l'avancée du programme de séparation des OM. Il sera important de bien définir la demande de l'AMSURNAY de façon à ce que le SMTD puisse apporter un soutien adapté aux autorités Mexicaines.