Présentation

découvrez nos compétences et nos actions...

 

Créé en 2001, le Syndicat Mixte de Traitement des Déchets (SMTD) est en charge du traitement des déchets sur la partie Est des Pyrénées Atlantiques, soit quasiment tout le Béarn. 290 000 habitants et 265 communes (regroupées en 9 collectivités adhérentes) sont concernés.

 

 

Outre le traitement et la communication s'y rapportant, le SMTD a aussi en charge l'élaboration du Programme local de réduction des déchets, guidé par le Grenelle de l'Environnement, don l'objectif final est de réduire de 7 % la production des déchets d'ici 2014.

Le SMTD gère plusieurs installations de traitement des déchets :

Le centre de tri (Sévignacq) :


Il reçoit les journaux, magazines, emballages (bouteilles et flacons plastique, briques alimentaires, canettes...) triés par les habitants.

Ces déchets sont triés à la main par les agents, par type de matériaux homogènes, et sont envoyés dans leurs usines respectives de recyclage.

 

L'usine de valorisation énergétique (Lescar) :

Les ordures ménagères sont incinérées et produisent de l'électricité. Les résidus de l'incinération (mêchefers et traitement des fumées) sont valorisés en sous-couches routières pour les mâchefers et enfouis en centre spécialisé de déchets dangereux pour les résidus du traitement des fumées (hors Aquitaine).

 

Les trois plateformes de compostage (Lescar, Serres-Castet, Soumoulou) :

Les déchets verts (végétaux) produits par les habitants et mis en déchetteries sont transformés en compost et vendus aux agriculteurs, maraîchers, collectivités et particuliers pour leurs cultures et jardin

 

L'installation de stockage des déchets non dangereux (Précihlon) :

Les déchets non recyclables, non valorisables et non incinérables sont enfouis dans ce centre spécialisé.

 

Les quais de transfert :

Les camions qui collectent les déchets chez les habitants vident leur contenu dans des bennes de plus grandes capacités au niveau des quais de transfert, pour limiter les camions sur les routes, et transporter les déchets des habitants vers les installations de traitement appropriées.

 

 

Tous les sites du SMTD sont ouverts aux visites. Ainsi ce sont pas moins de 2600 habitants qui ont découvert les installations en 2011.